Adopter un chien : conseils pour la souscription d’une assurance

“Il veut juste jouer !” même si cela peut s’appliquer à de nombreux chiens, une assurance responsabilité civile pour chiens est une condition préalable pour pouvoir garder des chiens presque partout en Allemagne. Avant de souscrire une telle assurance pour votre fidèle compagnon, vous devez bien vous informer. Voici quelques conseils importants.

En Allemagne, l’obligation de garder des chiens est du ressort des Länder. Dans la plupart des États fédéraux, il est obligatoire d’assurer le chien en conséquence. Pour en savoir plus, voir ci-dessous.

Règles spéciales pour certaines races de chiens :

Que la législation de votre État exige ou non une assurance responsabilité civile pour les chiens de toutes les races, il est logique de souscrire une telle assurance pour vous protéger contre les dommages que votre chien peut causer. Cela s’applique aussi bien au petit Yorkshire Terrier qu’aux plus grands spécimens comme les chiens de berger.

Enfin, l’accent est également mis sur les races qui sont classées comme “chiens de combat”. Pour ces quadrupèdes répertoriés, vous devez souscrire des polices spéciales. D’ailleurs, il en va de même pour les chiens utilisés comme animaux de ferme. L’assurance responsabilité civile pour les chiens est plus coûteuse pour ces chiens répertoriés que pour les autres races. Découvrez ici les conditions particulières qui s’appliquent pour ne pas compromettre la couverture d’assurance.

Quels sont les dommages qu’une assurance responsabilité civile pour chiens devrait couvrir ?

Cependant, en cas de morsure inattendue dans le mollet d’un passant, même un petit représentant de la race canine, supposé inoffensif, peut causer des dégâts. Toute assurance responsabilité civile pour chiens couvre non seulement les dommages matériels, mais aussi les dommages causés par les blessures de tiers.

Conseil : veillez choisir un montant de couverture suffisamment élevé : par exemple, si votre chien provoque un grave accident de voiture, les dommages matériels, les frais de traitement et les demandes d’indemnisation s’élèveront rapidement à un montant élevé. Vous ne devez donc pas économiser inutilement pour réduire votre prime d’assurance. Des montants de couverture compris entre trois et cinq millions d’euros sont courants.

Vérifiez également si votre assurance responsabilité civile pour chiens couvre un “accouplement non désiré”. Ainsi, vous pouvez vous protéger contre les demandes de dommages et intérêts si votre compagnon à quatre pattes aide involontairement une chienne en chaleur à avoir une progéniture.

Conseil : si vous partez fréquemment en vacances à l’étranger avec votre chien, vous devez également veiller à ce que la couverture d’assurance n’expire pas lorsque vous passez la frontière.

Un dernier conseil : comparez les polices d’assurance responsabilité civile pour chiens sur Internet avant de souscrire une telle police.

Couverture d’assurance pour plusieurs titulaires :

Si toute votre famille s’occupe de votre compagnon à quatre pattes, vous ne devez pas oublier ce qui suit : certaines compagnies d’assurance ne sont responsables qu’envers un certain propriétaire de chien pour les dommages causés par le chien.

Conseil : étendez la protection de l’assurance responsabilité civile pour chiens à tous les membres de la famille.

Vous devez également noter que la couverture d’assurance n’est valable que pour votre propre chien. Si, par exemple, vous promenez l’ami à quatre pattes d’un ami, votre assurance responsabilité civile pour chiens ne couvrira pas les dommages.

Recommandation : demandez au préalable au propriétaire du chien si vous êtes également assuré en cas d’urgence.

Dommages causés ou morsure de chien : la responsabilité civile du propriétaire

En cas de dommage ou de morsure de chien, c’est le propriétaire qui est responsable. Le Code civil stipule que « le propriétaire d’un animal, ou celui qui s’en sert, pendant qu’il est à son usage, est responsable du dommage que l’animal a causé, soit que l’animal fût sous sa garde, soit qu’il fût égaré ou échappé ».

Les dommages causés par votre animal sont couverts par la garantie responsabilité civile. Celle-ci fait généralement partie de votre contrat d’assurance habitation, mais ce n’est pas automatiquement le cas : mieux vaut vérifier en amont que vous êtes bien protégé par une assurance responsabilité civile.

Il faut savoir que la responsabilité civile comprise dans une assurance multirisque habitation ne concerne que les dégâts et les dommages corporels commis sur des tiers. L’assurance responsabilité civile ne couvre ni vos biens en cas de dommages causés par votre animal, ni les membres de votre famille (les personnes nommées dans le contrat multirisques habitation). Si vos meubles ont été détruits ou que votre enfant a été mordu par votre chien, l’assurance responsabilité civile ne pourra pas jouer. Pour que ce soit le cas, vous devez souscrire une assurance pour chien spécifique ou une garantie dédiée (comme la garantie « tous risques mobiliers » pour les dégâts matériels).

Les choses sont différentes lorsque des tiers sont concernés. En cas de morsure de chien ou de dégât sur la propriété d’autrui, votre garantie responsabilité civile s’applique.

La responsabilité civile pour votre chien en cas de morsure ou de dommage sur des tiers

Les chiens dangereux ne sont pas les seuls animaux mordeurs. Même un chien habituellement calme peut attaquer l’animal du voisin ou mordre un passant, et ainsi devenir un « animal mordeur ». Dans ce cas de figure, c’est l’assurance responsabilité civile (comprise dans votre assurance habitation ou souscrite en supplément) qui couvre les conséquences du sinistre, notamment les soins médicaux ou vétérinaires.

Si la victime est une personne, vous devez déclarer la morsure de chien à votre assurance, qui s’occupera de transmettre au blessé un questionnaire précisant la nature du préjudice (corporel, esthétique, moral). La victime peut décider de porter plainte, ce qui suspend la procédure dans l’attente d’une décision pénale, possiblement avec demande de dommage et intérêt pour cause de morsure de chien. Il vous faut également déclarer l’incident (et l’animal mordeur) en mairie.

Notez que tout chien mordeur doit être placé sous la surveillance d’un vétérinaire pendant quinze jours, avec trois visites obligatoires en cabinet. Les animaux mordeurs sont également soumis à une évaluation comportementale.

En cas de dommages matériels, c’est la même logique qui s’applique : votre multirisque habitation prend le relais à condition d’inclure une assurance responsabilité civile pour votre chien. Le sinistre doit être déclaré à l’assureur, mais il n’occasionne pas d’évaluation comportementale comme c’est le cas pour un animal mordeur. Il n’entraîne pas non plus de malus ou de surprime sur votre assurance multirisques habitation.

L’assurance responsabilité civile pour chien en cas de garde de l’animal par un tiers

Que se passe-t-il si le chien mordeur était gardé par un ami ou un voisin au moment du sinistre ?

Dans ce cas, c’est la personne ayant la garde de l’animal qui est responsable. On parle de « transfert de responsabilité » lorsque la garde s’étend sur plusieurs jours. Toute personne qui accepte de garder un animal (même s’il ne s’agit pas d’un chien dangereux) doit vérifier que son contrat d’assurance multirisque habitation prévoit un tel cas de figure. Sinon, l’assurance responsabilité civile pourrait ne pas jouer. S’il s’agit d’une simple balade ou d’une garde de quelques heures, le propriétaire reste pleinement responsable.

Et si vous aviez confié votre animal à un professionnel ?

Imaginons : vous laissez votre chien dangereux au vétérinaire le temps d’une évaluation comportementale. Et voilà que votre animal mord sévèrement un autre chien. Ici, c’est la responsabilité civile professionnelle du vétérinaire qui couvre les dégâts. Encore faut-il que cette responsabilité civile professionnelle existe ? Vous êtes en droit de demander à voir une attestation pour vous assurer que c’est bien le cas.

Cinq éléments à prendre en compte avant d’adopter un chien

Avoir un chien c’est génial. Vous avez un compagnon qui vous suit partout, à qui faire des câlins et même à qui parler. Mais même si c’est beaucoup de bonheur, prendre soin d’un animal implique aussi énormément de responsabilités. Voici 5 choses dont vous devez tenir compte avant de vous décider à franchir le cap.

Les dépenses

Un chien coûte de l’argent. En plus de la nourriture qu’il faut acheter régulièrement et qui est plutôt chère, il faut aussi s’équiper: panier, jouets, laisse, gamelle. Et également se rendre au minimum une fois par an chez le vétérinaire pour s’assurer que tout va bien et le faire vacciner.

L’attention

Un chien demande de l’attention en permanence et pas uniquement lorsque l’on est libre. Il faut le promener plusieurs fois par jour, le brosser, s’assurer qu’il a toujours bien à manger et à boire, le dresser et bien entendu jouer avec lui. L’air de rien un toutou demande beaucoup de temps et il occupe une grande place dans la vie quotidienne.

L’organisation

Une fois que votre ami à quatre pattes aura fait son apparition dans votre vie, plus moyen de faire marche arrière. Il faut donc bien réfléchir. Que ferez-vous du chien lorsque vous partirez en vacances? Le prendrez-vous avec vous? Le placerez-vous en pension?  Vous devez également songer à vos voisins. Si vous habitez à la campagne pas de soucis, mais si vous vivez en ville, dans une maison mitoyenne cela pourrait causer des problèmes. Votre chien en aboyant pourrait déranger les habitants alentours et  risquer de vous attirer des ennuis.

La place

Tout dépend de la race de chien que vous choisirez, mais les toutous ont habituellement besoin de place pour être heureux. Si les plus petits peuvent se contenter d’un appartement, les chiens de taille moyenne et grande ont besoin d’un jardin. Ils doivent courir, se défouler et travailler leur odorat, sans quoi ils risquent de développer des peurs et également d’être frustrés.

L’entente

Si vous possédez déjà des animaux, comme un chat ou un lapin, vous devez vous renseigner au préalable pour savoir si vos compagnons actuels votre futur chien s’entendront. De façon générale, les chiots ont un bon rapport avec tous les animaux. Puisque c’est lorsqu’ils sont jeunes qu’ils s’habituent aux autres espèces. Par contre si le chien que vous souhaitez adopter est adulte, il y a un risque. En effet votre toutou aura déjà son caractère et s’il ne s’entend par exemple pas avec les chats cela risque de ne jamais changer.

Pourquoi adopter un chien pur race?

L’avantage des chiens de race pure est qu’ils sont élevés dans le but de se conformer à des normes spécifiques quant à la taille et au tempérament. Vous devez pouvoir estimer quelle allure aura votre chien parvenu à l’âge adulte:

  • quelle sera sa taille,
  • quel type de poil aura-t-il,
  • combien d’exercice lui faudra-t-il chaque jour,
  • et aura-t-il un bon tempérament.

En optant pour un chien pure race, vous pourrez répondre à ces questions avant même de vous avoir décidé d’avoir un chien chez vous. Mais ceci ne dessine que les grandes caractéristiques du chien. Pour le reste, tout est entre vos mains. Sa vie, son éducation, son évolution.

Comment éviter les problèmes génétiques et de santé?

Vous éviterez plus facilement les problèmes dispendieux de génétiques et de santé en suivant ces lignes directrices :

  • Ne faites affaires qu’avec les éleveurs qui font subir des analyses a leurs chiens et demandez à voir les résultats de ces analyses.
  • Lorsque vous considérez l’achat d’un chiot, demandez à l’éleveur si les parents du chiot ont subi des analyses et s’ils ont été déclarés libres de tout problème.
  • Lorsque vous allez chercher votre chiot, assurez-vous d’obtenir son carnet de santé.
  • Menez immédiatement votre nouveau chiot chez un vétérinaire de votre choix. Vous pourrez ainsi faire vérifiez la santé de votre chiot avant d’y être trop attaché.
  • Pas de résultats d’analyses, pas d’achat.